Info ou Intox : Les contrats luxembourgeois pour contourner un blocage de l’assurance-vie ?

Info ou Intox : Les contrats luxembourgeois pour contourner un blocage de l’assurance-vie ?

 

Depuis la loi Sapin II, le Haut Conseil de Stabilité Financière (HSCF) peut  suspendre, pendant 6 mois maximum, les rachats, arbitrages et versements sur un contrat d’assurance-vie ou contrat de capitalisation, pour anticiper les conséquences d’une crise financière hypothétique.

Cette règle ne s’applique qu’en France. Certains épargnants ont donc envisagé de souscrire des contrats d’assurance-vie au Luxembourg pour contourner un éventuel « blocage » en France. Vrai ou faux ?

En fait, on peut souscrire des contrats luxembourgeois auprès :

  • de « véritables » compagnies d’assurance luxembourgeoises

Ces contrats ne sont normalement pas concernés par la loi Sapin II et les opérations sur ces contrats ne pourront effectivement pas être restreintes.

  • de compagnies d’assurance luxembourgeoises qui restent filiales d’une société d’assurance française

Ces contrats pourraient être impactés par la loi Sapin II car ils sont souvent « réassurés » en France, notamment s’ils proposent des fonds en euros…

 

Avantages/Inconvénients des contrats luxembourgeois

Ces contrats luxembourgeois proposent souvent un large choix pour la gestion d’actifs (fonds structurés, fonds internes spécifiques, voire titres non cotés) et sont en théorie mieux protégés en cas de défaillance de la compagnie.

Ils restent cependant soumis à la loi fiscale française pour les résidents français et ne sont parfois accessibles qu’avec des capitaux significatifs.